Guitare : qu’est-ce que le fingerpicking ?

Le fingerpicking ou fingerstyle sont des termes employés quand on joue de la guitare sans médiator. Cette technique présente un avantage majeur : vous pouvez jouer plusieurs cordes simultanément. Par ailleurs, le fingerpicking donne une tonalité légèrement plus chaude aux notes. Qu’est-ce que le fingerpicking exactement ? Faut-il jouer avec les ongles ou la pulpe des doigts ? Quelle différence avec le médiator ?

Le fingerpicking : une définition

Si vous souhaitez prochainement apprendre la guitare, sachez que lorsqu’on joue sur une guitare acoustique, les cordes sont généralement jouées avec les doigts et non avec un médiator. Cette technique s’appelle le fingerpicking ou le fingerstyle. Elle est encore plus employée lorsqu’on joue de la guitare classique que lorsqu’on s’essaie à la guitare folk (qui a des cordes en bronze).

Par ailleurs, avant de débuter, il convient de savoir que dans la musique classique, chaque doigt est identifié par l’initiale de son nom en espagnol (ça fonctionne également en français finalement) :

  • Pulgar (P) pour le pouce
  • Index (I) pour l’index
  • Medio (M) pour le majeur
  • Annular (A) pour l’annulaire

Faut-il jouer avec les ongles ?

Il est tout à fait possible de jouer de la guitare avec ses ongles. En effet, dans la musique classique et espagnole, les guitaristes utilisent leurs ongles et non le bout des doigts. La technique de base demeure la même, sauf que le pouce est tourné vers la corde et non vers le côté. En jouant de la guitare de cette façon, vous reproduirez le son clair d’un médiator.

Quels sont les avantages du jeu au doigt ?

Jouer avec les doigts permet un contact direct entre le guitariste et son instrument et donc une meilleure perception des nuances que l’on veut transmettre aux cordes. De plus, les doigts sont moins pointus que le médiator et apportent une douceur et un caractère feutré à la sonorité. Enfin, jouer aux doigts permet de travailler plusieurs cordes à la fois.

Quels sont les avantages du jeu au médiator ?

Tout d’abord, le médiator est symétrique. Par conséquent, le contact avec les cordes sera identique. Il permet aussi de gratter une ou plusieurs cordes consécutives en conservant la même souplesse. Puis, étant donné que le médiator est pointu, il offre des sonorités franches et précises, très appréciées dans les solos.

Pour choisir sa façon de jouer, il est donc important de prendre en compte le morceau que l’on souhaite aborder et le type de sonorités qu’on désire produire. Ces deux techniques sont donc différentes mais complémentaires.

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Pédales loop : tout savoir sur les loop station
Compare items () compare