Comment choisir sa pédale loop station ?

Plusieurs critères rentrent en compte pour choisir sa loop station :

  • le prix : les tarifs varient de 50€ à 500€
  • la marque : des marques comme Boss ou Digitech sont connues et reconnues, d’autres plus récentes
  • le type d’utilisation : en live, seul ou en groupe, pour multi-instruments…
  • les fonctionnalités : rythmes intégrés, lignes de basse automatiques…

comment choisir sa pédale loop

 

Depuis que les loopers se sont démocratisés et que tous les instrumentistes, notamment les chanteurs, s’y sont mis, il peut être difficile de faire un choix parmi les nombreuses pédales existantes. C’est pourquoi il convient de se poser les bonnes questions avant de passer à l’achat. Vous trouverez ici une liste des meilleurs loop station de l’année 2016 classés par prix.

Mais quelles sont les questions à se poser avant l’achat d’une pédale de boucle ?

Quel prix coûte une loop station ?

On pourrait poser aussi la question autrement : quels sont les moyens financiers dont je dispose ? Même si ce n’est pas la question qu’il faudrait se poser en 1er, c’est tout naturel de ne regarder que les produits que l’on peut s’offrir même si il peut être plus judicieux d’économiser un peu et d’attendre afin d’avoir le looper idéal.
Alors quels sont les prix ? Les prix d’une loop station varient de 50€ (Harley Benton Mini Looper) à plus de 500€ (Electro Harmonix 45000 Multi-track). On peut cependant retenir plusieurs tranches de prix : les pédales à moins de 100€, celles de 100€ à 200€ et celles à plus de 200€.

Quelle marque de looper choisir ?

Autre question liée à l’habitude du musicien : à quelle marque je fais confiance ? On va avoir les pros Boss, ceux qui ont un pedal board avec plusieurs marques, ceux qui s’en fichent… Pour certains acheter une marque particulière est gage de qualité, pour d’autres cela permet d’avoir un son typé bien spécifique et reconnaissable. Ce choix est en fait très personnel.

Quelle utilisation pour ma pédale de loop ?

La vraie et seule question que l’on devrait se poser est : comment va-t-on utiliser son looper ? En effet, rien ne sert d’avoir le matériel dernier cri et hors de prix si ce n’est que pour une utilisation ponctuelle destinée à travailler ses gammes. Voici donc une liste d’utilisations possibles et des exemples de pédales :

  • un ou plusieurs instruments ? le nombre d’entrées et de sorties ne sera pas le même entre la TC Electronic Ditto et la RC-300 de Boss. Quand l’une propose une sortie et une entrée format jack, l’autre en donne 3 dont une XLR pour micro, une jack mono et une jack stereo. De quoi brancher plusieurs instruments sans avoir à débrancher le jack après chaque boucle.
  • pour quel instrument ? Si les premières loop station ont été conçues pour et par des guitaristes, leur essor a permis de développer des pédales adaptées aux autres instruments. Si les instruments mélodiques électrifiés peuvent tous se brancher sur un looper ce n’était pas le cas avec la voix. Il existe maintenant des pédales dédiées au chant et beatboxing. C’est le cas des pédales Digitech JamMan Vocal XT, Boss RC-202 et RC-505 qui se commandent notamment à la main et non plus au pied. Elles incluent également des effets spécialement pour la voix.
  • simple d’utilisation ? vous ne voulez pas vous prendre la tête à lire en détail un mode d’emploi de 200 pages avant de faire votre 1ère boucle ? vous voulez brancher votre guitare, votre ampli et commencer à jouer ? alors une entrée de gamme très simple fera l’affaire : la Valeton Coral Looper sera conseillée. Bien entendu, plus c’est simple moins il y a de possibilités et de fonctionnalités.
  • utilisation en live ? en répét ? seul chez soi pour travailler ? utilisation dans un groupe ? cette question est essentielle car elle touche 2 points : la qualité sonore et la possibilité de synchroniser avec d’autres pédales. Pour la qualité sonore, il existe toute sorte de configuration : la basique en sortie mono, 44,4 kHz, avec un son étouffé ou la haute qualité audio en 24 bit, 48 kHz sans latence comme avec la pédale Pigtronix Infinity Looper. La petite pédale (en taille et en prix) Mooer Micro Looper propose même un enregistrement en 32 kHz.
    Si vous souhaitez utiliser votre pédale en répétition, il existe sur certaines pédales un système de synchronisation. C’est le cas de la pédale Digitech JamMan Express XT. Fini les boucles décalées et inexploitables.
    La facilité d’utilisation, les possibilités offertes sont autant de critères à prendre en compte si vous jouez en live : une seule entrée alors que vous utilisez 2 instruments sera rédhibitoire, de même qu’une pédale sans métronome, etc…
  • combien de boucles vais-je enregistrer ? pendant combien de temps ? si la plupart des loop station permettent de boucler en illimité, il faut savoir que cela ne sert à rien. Au-delà d’un certain nombre de boucles, le son devient inaudible, surtout si on utilise le même instrument. La durée, par contre, peut être un vrai critère. De 6 minutes à 6 heures, le choix est vaste. La JamMan Stereo de Digitech va même jusqu’à 16 heures en achetant une carte SD.
  • je veux sauvegarder mes morceaux ? au-delà du travail et d’une utilisation simplement live, il peut être intéressant d’enregistrer les morceaux composés. Les basiques n’auront qu’une seule piste (enregistrable ou non) et jusqu’à 200 mémoires. Attention cependant, il faut prendre en compte le stockage. En effet, si vous faites 3 morceaux avec chacun 50 boucles cela risque de coincer : vous n’aurez pas assez d’espace pour enregistrer sur d’autres pistes.
  • je veux emporter mon looper partout dans ma housse de guitare ? je la garde chez moi ? entre la Hotone Skyline Wally qui prend autant de place que 2 embouts jack collés côte à côte et la RC-300 qui pèse un âne mort et qui comprend 5 footswitchs et 1 pédale d’expression… le fossé est grand.
    On a 2 types de loopers différents : le format pédale avec un footswitch et le format pédalier.
  • je veux éviter de transporter le bloc d’alimentation ? je veux jouer dans la rue et la rendre autonome grâce à des piles ? Attention, la plupart des loop station sont livrées sans bloc d’alimentation. Il faut souvent acheter le bloc à part. Bon à savoir : Thomann propose une alimentation 9 volts adaptée à toutes les pédales à moins de 10€ ! Le looper des chanteurs Digitech JamMan Vocal XT fourni un bloc d’alim (c’est le cas de quasiment toutes les pédales Digitech). Vous souhaitez une bonne pédale loop fonctionnant à piles ? la best seller Boss RC-3 est tout indiquée.

Le plus : les fonctionnalités de certaines pédales

Pour se distinguer de la concurrence et pour rendre encore plus agréable leur utilisation, certaines pédales ont innové en proposant des fonctionnalités supplémentaires. Je ne parle pas ici des pédales d’effet qui comporte un looper intégré mais les looper qui propose d’autres fonctionnalités.
Même si cela est proposé par de nombreuses pédales, les rythmiques batterie intégrées s’avèrent intéressantes. De nombreux styles sont souvent pré-enregistrés. De quoi vraiment s’amuser sachant que les loopers sont la plupart du temps utilisés avec des instruments mélodiques.
La Finhol Looper est intéressante : elle génère automatiquement une ligne de basse sur les accords enregistrés et cela sur plusieurs styles musicaux. C’est aussi le cas de la Digitech Trio+ Band Creator qui comme son nom l’indique permet de réaliser facilement un ensemble musical grâce à ses rythmiques et lignes de basses générées automatiquement.
La Electro Harmonix 22500 Dual Stereo Looper offre en plus des fonctions de base, un octaver, la quantification, le reverse, etc…

 

Alors quelle pédale vous convient, comment l’utilisez-vous ? Partagez votre expérience dans les commentaires !

Comment choisir sa pédale loop station ?
7.3 Total Score

User Rating: 3.67 (7 votes)

Tags:

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Pédales loop : tout savoir sur les loop station
Compare items () compare